RTPi APOLIMER - Anthropologie politique & écologie de la mer

Présentation

Institut de rattachement
Institut écologie et environnement (INEE)

Responsable
Camille Mazé-Lambrechts
Littoral, Environnement et Sociétés (LIENSs - CNRS/Université de la Rochelle)
camille.maze@univ-lr.fr - 06.61.46.44.85

Contact INEE
Martine Regert
Directrice adjointe scientifique INEE
Ressources

Ressources
Site du RTP

Contexte scientifique

La dynamique de recherche Apolimer (Anthropologie politique & écologie de la Mer) a été développée à partir de 2014 par la politiste Camille Mazé-Lambrechts en collaboration avec l’océanographe Olivier Ragueneau (DR CNRS) au LEMAR à Brest. Ce projet est structuré autour d’un groupe de chercheurs nationaux et internationaux, tous animés par un vif intérêt pour le politique et une réelle appétence pour contribuer au développement d’une écologie globale (INEE) en travaillant en inter- et en transdisciplinarité sur les socio-écosystèmes. Il a initialement fait l’objet d’une convention de l’Université de Bretagne occidentale (UBO Brest) entre l’Institut universitaire européen de la Mer (IUEM) et l’UFR de Lettres et sciences humaines (faculté Victor Segalen) dans l’optique de créer une passerelle entre les disciplines pour mieux contribuer à la compréhension de la gouvernance de la Mer face au changement global. Puis, en 2017, ce projet a été labelisé RTPi par le CNRS INEE afin de proposer un cadre inédit dans le paysage national et international de la recherche et de l’action autour de la gouvernance des océans mise en œuvre en vue de leur soutenabilité. Il venait ainsi renforcer l’étude du fait politique et des relations de pouvoir dans la transformation vers la soutenabilité de la Mer et des Océans. Après avoir été basé à Brest au Laboratoire des sciences de l’environnement marin (LEMAR, UMR 6539 CNRS-UBO-Ifremer-IRD), le bureau de coordination du RTPI ApoliMer représenté par Camille Mazé-Lambrechts est désormais implanté au cœur du laboratoire LIENSs à la Rochelle (UMR 7266 CNRS-ULR) en étroite interaction avec le CEBC de Chizé, équipe Prédateurs marins (UMR 7372 CEBC).

    OBJECTIFS ET AXES DE RECHERCHE

    Le RTPI ApoliMer vise à structurer la recherche et l’action en vue d'une gestion soutenable des espaces maritimes et des ressources marines en renforçant la place des humanités environnementales et la prise en compte des interactions entre l’humain et le non-humain dans une perspective proche de la Political ecology. Il résonne avec l’Objectif développement durable n°14 (Vie aquatique - ONU), dont nous interrogeons les fondements et les déclinaisons de l’international au local. Pour ce faire, nous explorons la fabrique contemporaine des diverses formes de gouvernement de la mer avec une attention particulière portée au rôle de l’Etat et à la montée en puissance de nouveaux acteurs politiques en prise avec la tension entre exploitation et conservation des mers et des océans. Le concept de gouvernance des socio-écosystèmes est particulièrement travaillé au sein du RTPi, en interaction étroite avec le réseau des zones-ateliers du CNRS INEE (RZA-LTSER) et en particulier les ZA marines (ZABrI, ZATA). Le RTPi ApoliMer entend ainsi apporter une contribution critique au champ des sciences de la soutenabilité / resilience studies, en reconnectant sciences de l’homme et de la société et sciences de l’environnement pour appréhender de manière holistique les relations Homme / Nature – ce à quoi nous invitent les enjeux contemporains et futurs liés à la vie de l’Homme sur Terre en lien avec la Mer.

     

    • GOUVERNE : Gouvernement, contrôle et surveillance des mers
    • AMOCO : Mobilisations collectives
    • RETRACE : Résistances et transformations des communautés côtières face aux changements

    ACTIONS

    (pour voir le bilan détaillé des actions, consulter le site web apolimer-cnrs.fr)

    • Développer des projets de recherche en répondant à des AAP nationaux et internationaux
    • Publier dans des revues scientifiques et valoriser nos travaux à destination du grand public (Conférences, fiches pédagogiques, présence dans les médias, exposition, site web)
    • Animer un séminaire (Séminaire Apolimer) autour de travaux de chercheurs confirmés dont la présentation est faite par un étudiant en vue de la formation à la recherche
    • Renforcer la structuration de la recherche au national et à l’international
    • Favoriser les liens avec les décideurs, les gestionnaires, l’ensemble des acteurs des socio-écosystèmes marins et côtiers

    FONCTIONNEMENT ET MEMBRES

    Le fonctionnement du RTPi est assuré par un bureau / conseil scientifique interdisciplinaire et international.

    Bureau / Conseil scientifique avec membres responsables par zones d’étude et disciplines (2019-2020)

     

    Tamatoa Bambridge
    Anthropologue CRIOBE Moorea
    Océanie (Polynésie française)

    Caitriona Carter
    Politiste IRSTEA Bordeaux
    Europe anglophone

    Tarik Dahou
    Anthropologue PALOC, MNHN-IRD Paris
    Afrique du nord (Maghreb)

    Camille Mazé-Lambrechts
    Politiste LIENSs La Rochelle
    France métropolitaine et ultra-marine (subarctique : Saint-Pierre et Miquelon, subantarctique : Terres australes françaises ZATA, tropical : Polynésie française, tempéré : Golfe de Gascogne Région Nouvelle-Aquitaine et Brest et mer d’Iroise - ZABrI)

    Agnès Michelot
    Juriste Centre EJP La Rochelle
    Droit (international) de l’environnement

    Jérôme Spitz
    Biologiste CEBC Chizé La Rochelle
    Ecologie marine

    Fabrice Teletchea
    Biologiste Univ. de Lorraine
    Ressources halieutiques - Pêche et aquaculture

    Julien Weisbein
    Politiste IEP Toulouse
    Europe francophone

     

    Aide permanente à l’organisation et à la diffusion (2019-2020) 

     

    • Anatole Danto (PhD)
    • Chloé Faure et Clara Zeltner (Master)
    • Nicolas Rutherford (Univ. Ottawa)

     

    Chercheurs français et correspondants étrangers ayant participé et participant aux activités du RTPI

     

    Chercheurs / ingénieurs permanents

    • Pierre Boudry (LEMAR Brest) – Biologie marine
    • Caitriona Carter (IRSTEA Bordeaux) – Science politique
    • Anne Choquet (Ecole de commerce de Brest Business) – Droit de l’Antarctique
    • Nathalie Chauvac (Scool, Toulouse) – Sociologie et analyse de réseaux
    • Jon-Marco Church (Univ. Reims) – Gouvernance des scoio-écosystèmes
    • Jeffrey Dambacher (Univ. de Tasmanie) – Modélisation qualitative des SES
    • Tarik Dahou (PALOC, MNHN) – Socio-anthropologie
    • Sabrina Doyon (Univ. Laval) – Anthropologie
    • Eric Frécon (Observatoire d’Asie du sud-est) – Science politique et géopolitique
    • David Jaclin (Univ. Ottawa) – Anthropologie
    • Bruno Latour (Science Po Paris, EPFL) – Science studies
    • Jean-Marie Kowalski (Ecole navale) – Histoire
    • Adrien Lambrechts (Biotope) – Evaluation de l’impact environnemental
    • Frédéric Lasserre (Univ. Laval) – Géographie et géopolitique
    • Olof Olsson (Stockholm resilience center, Stockholm) – Resilience studies
    • Emilie Mariat-Roy (MNHN Paris) – Anthropologie maritime
    • Alexander Mawyer (Univ. Hawaî) – Anthropoloigie
    • Nathalie Niquil (Borea Caen) – Biologie marine
    • Elspeth Probyn (Univ. de Sydney) – Ecoanthropologie
    • Fabien Quétier (Biotope) – Evaluation de l’impact environnemental
    • Olivier Ragueneau (LEMAR Brest) – Sciences de la soutenabilité
    • Estienne Rodary (GRED Montpellier) - Géographie
    • Fabrice Teletchea (Univ. de Lorraine) – Biologie marine
    • Julien Weisbein (IEP Toulouse) – Science politique

     

    Post-doc (2017-2020)

    • Rhoda Fofack (LEMAR, Brest)
    • Jennifer Guarini (LEMAR, Brest)
    • Paul Tixier (Univ. Deakin Univ Australie)

     

    PhD (2017-2020)

    • Anatole Danto, PhD ARENES / LIENSs Rennes La Rochelle
    • Natalia Frozel-Barros (Univ. Paris 1)
    • Fabien Clouette (Univ. Paris 8)
    • Justine Reveillas (LIENSs)
    • Nastasia Reyes (MNHN)

     

    Masters (2017-2020)

    • Chloé Faure, Master AgroParisTech
    • Jules Danto, ingénieur halieute, Master ENSA Agrocampus Ouest, Univ. Nantes
    • Kristina Likhacheva, Master Ethnologie puis PhD INALCO, CNRS (LIENSs)
    • Tristan Macadré, Master Gestion du littoral, Brest
    • Léa Pertel-Jabaud, Master science politique, Univ. Rennes
    • Clara Zeltner, Master gestion du Littoral, Univ. La Rochelle

    En savoir plus

    Pour les publications, projets de recherche et activités de diffusion du groupe de recherche ApoliMer

    apolimer-cnrs.fr